NOUS SAVONS

 

Mise en scène Étienne Parc

Avec Valérie Blanchon, Alice Le Strat, Marcel Mankita, Vincent Mourlon, Benoit Résillot, Étienne Parc

 

Collaborations Artistiques Didier Léglise, Jean-Charles Massera, Vincent Mourlon, Benoit Résillot, Mary Rogers

Son et vidéo Didier Léglise

Lumière Manon Lauriol

Scénographie Mary Rogers

Costumes Marine Provent

 

 

Production LOOP Cie

Coproduction Théâtre Dijon-Bourgogne - CDN, Théâtre Roger Barat - Ville d'Herblay, C'est pas la même chose

 

Le projet a pu bénéficier de temps de répétitions, et du soutien du Théâtre National de La Colline, du T2G, de CAP Etoile, du T.O.C.,

des Aiguilleuses, du Collectif 12, du Théâtre Berthelot, de l’Atelier du Plateau, du Nouveau Théâtre de Montreuil, de Lilas en Scène,

de la Maison des métallos et du Studio Théâtre de Vitry…

 

 

 

Le projet


L’affaire Renault est un prétexte.

Un symbole évocateur d’un système organisationnel et économique qui tourne pratiquement à vide.

 

À Londres en 2000, je travaillais dans un cabinet d’out placement (chasseurs de têtes), spécialisé dans les médias, la communication

et les Start-ups. C’était juste avant l’explosion de la « Bulle Internet », un crash boursier limité aux valeurs du nouvel eldorado : Internet.

Au bout de 4 mois, je me retrouvais pratiquement au placard. Je n’étais pas content et cela se voyait. Convoqué dans un bureau, on me dit : « Tu as 10 jours pour être heureux avec nous ou tu es viré ». Remercié, je garde le souvenir de ce mystère de frustration, d’absurde, d’échec injuste. Et le goût du licenciement.

L’entretien à l’origine du projet m’a replongé dans cet épisode. Que dire lorsqu’on est convoqué, que l’on a aucune chance de sortir de l’entretien par le haut ? Lorsque la décision du licenciement est déjà prise. Le discours en face est souvent : « Je te laisse réfléchir, change d’attitude. » L’employé sent bien qu’un piège s’est refermé sur lui, qu’un malentendu va désormais entacher ses relations de travail, qu’il ne pourra ni « être heureux », ni « changer d’attitude ». Un tel changement ne lui appartient plus désormais, il est le sujet d’une situation d’inconfort.

 

Les protagonistes enquêtent sur la tangibilité de leurs soupçons et dans la perspective d’un résultat conforme à l’éradication du problème, à la continuité de leur fonction.

 

Le spectateur enquête pour comprendre le sens de la recherche des protagonistes. Il enquête dans la représentation théâtrale pour interpréter le vrai et le faux.

 

Une sale journée -  Présentation pour lancer des pistes de travail les 13 et 14 mai 2015 à l’Atelier du Plateau

Dates de représentation


 

 

Anis-Gras (Arcueil) du 23 au 27 janvier 2018

 

Théâtre Roger Barat (Herblay) 23 novembre 2017

 Collectif 12 (Mantes la Jolie) 24 novembre 2017

 

La Loge (Paris) du 28 novembre au 1er décembre 2017

 

THÉÂTRE DIJON BOURGOGNE - CDN

 

 26, 27 et 28 mai 2017 - Festival Théâtre en Mai


Télécharger
Dossier Nous Savons_LOOP CIE.pdf
Document Adobe Acrobat 367.3 KB