LES BACCHANTES

 

d'Euripide, d'après la traduction de Jean et Mayotte Bollack, adapté par Sara Llorca avec Henri Berguin

 

Mise en scène Sara Llorca, artiste associée à La Manufacture - Centre dramatique national Nancy Lorrain

Avec Anne Alvaro, Ulrich N'Toyo, Jocelyn Lagarrigue, Sara LlorcaBenoît LuguéMartin Wangermée

 

Accompagnement à la réécriture Charlotte Farcet

Dramaturgie Guillaume Clayssen

Assistante à la mise en scène Lou Henry

Chorégraphie Thierry Thieû Niang

Collaboration artistique chœurs Kên Higelin

Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy

Lumière Léo Thévenon

Costumes et accessoires Mariette Niquet-Rioux

Musique Benoît Lugué et Martin Wangermée

Son Axel Pfirrmann (Studio Sextan - La Fonderie)

Régie générale et plateau Julie Roëls

 

Production Hasard Objectif
Coproduction Théâtre 71 – scène nationale de Malakoff, La Manufacture - CDN de Nancy Lorraine, La Halle aux grains – scène nationale de Blois, La Filature - scène nationale de Mulhouse et Théâtre Montansier / Versailles et.
Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France et le soutien d'ARCADI Ile-de-France et de la SPEDIDAM.
Remerciements Charles Vitez, DeLaVallet Bidiefono, Dieudonné Niangouna et Faustine Boissery
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

 

Résumé


Revenu déguisé en homme, d’une troublante féminité, Dionysos est l’étranger, l’ailleurs, l’Autre. 

Dionysos c’est Anne Alvaro. Son côté androgyne, sa puissance naturelle, sa fascinante présence ainsi que son humour serviront la nature ambiguë du Dieu aux traits d’homme.

Responsable de la cité de Thèbes, Penthée s’inquiète du chaos infligé à sa cité par cet étranger qui dit être venu pour diffuser le culte dionysiaque. Il décide de l’affronter violemment.

Mais à la brutalité du roi, « l’étranger » répond par une déroutante sérénité. Ulrich N'Toyo incarnera Penthée.

Son inventivité, sa vivacité, son intelligence ainsi que sa remarquable capacité à passer d’un registre à l’autre donneront chair à la succession d’états que traversent le personnage : arrogance, impuissance, coquetterie, métamorphose.

Dans cette confrontation, nous chercherons à éclairer la question de l’aveuglement. Emprisonné par la conviction que Dionysos n’est pas un Dieu, Penthée évolue dans un réel troublé. Paradoxe et irrationnel sillonnent toute la pièce si bien qu’on ne sait plus qui de l’un ou de l’autre est le sage ou le fou.

 

Dates des représentations


Théâtre 71 Scène nationale de Malakoff - 7 au 17 novembre 2017

Bateau Feu Scène nationale de Dunkerque - 21 et 22 novembre 2017

Théâtre Montansier / Versailles - 29 novembre au 2 décembre 2017

La Faiencerie / Théâtre de Creil - 6 décembre 2017

Centre culturel de La Norville (91) - 8 décembre 2017

Le Lieu unique Scène nationale de Nantes - 12 et 13 décembre 2017 

La Manufacture - CDN Nancy Lorraine - 18 au 21 décembre 2017

La Halle aux grains Scène nationale de Blois - 9 et 10 janvier 2018

L’Espace Malraux Scène nationale de Chambéry - 16 au 18 janvier 2018

Théâtre Jacques Cœur de Lattes - 20 janvier 2018

Théâtre Olympia - Centre dramatique national de Tours - 23 au 27 janvier 2018

La Filature Scène nationale de Mulhouse - 30 janvier au 1er février 2018

La Scène nationale Grand Narbonne - 6 février 2018

L'Avant Seine - Théâtre de Colombes - 8 février 2018

 


Télécharger
Les Bacchantes.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB