BOURRASQUE

Ni le ciel ni la terre ne sont en paix ce soir

 

CRÉATION Mars 2018

 

Écriture Nathalie Bécue

Mise en scène et dramaturgie Félix Prader

 

D’après les œuvres de J.M. Synge

Variation sur The shadow of the Glen

 

Distribution Nathalie BécuePierre-Alain ChapuisJean-Quentin Châtelain et Jocelyn Lagarrigue

 

Coproduction Théâtre Montansier de VersaillesScène nationale de Bar-le-DucThéâtre municipal de Vitré

Résumé


En ce jour d’exceptionnelle tempête, Dan Burke choisit de feindre la mort pour éprouver sa femme en la surprendre avec l’homme qu’il suppose à tort, être son amant. Un Type, marcheur, écrivain et poète, à la recherche d’un abri pour la nuit dérange la solitude de Nora. Elle lui demande de veiller le mort, le temps d’alerter Michael Dara, un berger souvent de passage, qui pourrait aller chercher la soeur de Dan Burke. Michaël Dara propose le mariage à Nora. Le cadavre ressuscite, Michael Dara, terrorisé, battu par Dan Burke, rejette la compagnie de Nora. Le type assiste à cette terrible scène et prend parti. Alors Nora s’éveille d’une longue absence à elle-même. Séduite par les récits de vie au grand air du Type, décide de prendre son destin en main, de partir à son tour vers de nouveaux chemins.

 

Note de mise en scène


" Un espace de jeu restreint, légèrement surélevé, rempli de meubles et d’objets, placés de front et qui témoignent de trente années de vie  commune d’un couple. Un intérieur sans murs latéraux, ni portes : Une installation composée d’objets réels. Comme si on avait découpé un morceau d’une habitation pour l’exposer, l’isoler au centre d’une scène idéalement bien plus vaste. Un lieu figé par le poids du passé. Impossible de bouger librement ou d’échapper à la proximité du mort. Densité du lieu qui agrandit gestes et mouvements comme sous une loupe et qui mènera ces personnages " trop pleins " à une inéluctable explosion.

Une langue forgée par une vie âpre, expression du vécu des personnages qui traduit leurs cauchemars et leurs rêves de liberté.

Dans cette Irlande lointaine la frontière entre le réel et l’imaginaire est poreuse. On y côtoie des morts, des esprits de toute sorte. Bourrasque est un conte qui se passe hors du temps strictement historique. Les personnages vivent et racontent en même temps leur « il était une fois ». Ils sont là, maintenant et nous disent leur vie. Comment donner vie à ce conte au théâtre? En passant librement du tragique au burlesque. En trouvant des situations et des configurations sans fioritures ni explications, proches d’images archétypiques. Oser la simplicité, l’épuré. Entre accalmies et coups de tonnerre, chercher les surprises de ce rythme imprévisible. L’ambition enfin d’emmener le spectateur vers un imaginaire lointain où il trouvera en écho son « conte » à lui, ses émotions, son chaos, son propre " qu’est-ce que je veux " ? "

Félix Prader metteur en scène

 

Dates des représentations


Théâtre de la Tempête 

15 mars au 15 avril 2018


Télécharger
BOURRASQUE.pdf
Document Adobe Acrobat 134.1 KB